Zum Inhalt springen
des terroirs
des hommes
et leur savoir-faire
des signes d’excellence
Abricotine_S_1.jpg
Abricotine_S_2.jpg

Zone d'origine

 

La production des fruits, le stockage, la fermentation, la distillation et la mise en bouteille de l'Abricotine s'effectuent exclusivement à l'intérieur des limites du canton du Valais. Les abricotiers doivent être situés à une altitude maximale de 1100 mètres.

Le savoir-faire

L'Abricotine AOP est élaborée majoritairement à partir d'abricots de la variété Luizet, les autres variétés étant tolérées jusqu'à hauteur de 10 %. Seuls les meilleurs abricots sont utilisés : ils doivent être à maturité optimale, sains, propres et de calibre minimal de 35 mm. Par ailleurs, le dénoyautage est obligatoire afin d'éviter une amertume trop prononcée. Une fois triés, les fruits sont foulés afin de donner une purée homogène permettant une fermentation complète des sucres. La fermentation achevée, la distillation se déroule le plus rapidement possible. Le taux d'alcool est ensuite réduit jusqu'à une teneur minimale de 40 % de volume, avec de l'eau de source ou de l'eau déminéralisée.

L'histoire

La distillation traditionnelle d'alcools de fruits est établie depuis de longue date en Valais, dont la réputation de l'Eau-de-vie de Poire du Valais et de l'Abricotine ne sont plus à faire. L'introduction de l'abricot Luizet daterait de 1838 déjà. Cette ancienne variété à chair juteuse, fine et délicate s'y est implantée alors qu'elle n'a pu s'acclimater dans d'autres régions de Suisse. En effet, le terroir valaisan reconnu pour ses terres chaudes et ensoleillées lui convient particulièrement. La distillation de cet abricot s'est développée au rythme de sa culture : autoconsommation d'abord grâce aux nombreux alambics domestiques ou aux distillateurs ambulants, puis commercialisation par la suite.