Zum Inhalt springen
des terroirs
des hommes
et leur savoir-faire
des signes d’excellence
Cardon_epineux_genevois_S_1.jpg
Cardon_epineux_genevois_S_2.jpg

Zone d'origine

L'aire géographique correspond au canton de Genève.

Le savoir-faire

Pour produire du Cardon épineux genevois AOP, seule la variété Cardon argenté épineux de Plainpalais est autorisée. Les graines sont issues de plantes-mères sélectionnées par un collège de sélectionneurs genevois. Elles sont semées et plantées au printemps, mais n'arriveront à maturité que l'année suivante. Le cardon n'est pas une plante très exigeante, sa culture est cependant difficile vu ses nombreux piquants. Afin d'enlever toute amertume au cardon, les plantes subissent un blanchiment, soit au champ où chaque pied est couvert d'un sac en plastique noir, soit en cave où les cardons sont placés avec leur motte. Puis le cardon est nettoyé, trié et conditionné afin de ne garder que les côtes effilées et attendries par la période de blanchiment.

L'histoire

La tradition de la culture du cardon est établie de longue date à Genève. Son origine remonte aux immigrés protestants qui suite à la révocation de l'Edit de Nantes en 1685 ont fui la persécution et se sont installés à Plainpalais. Habiles cultivateurs, ils firent fructifier les semences de cardon épineux qu'ils avaient emportées avec eux. Au fil du temps, les maraîchers genevois ont sélectionné les meilleures plantes pour la multiplication. Parmi les dernières régions qui cultivent le cardon en Europe, seul le canton de Genève produit encore du cardon avec épines.

Commentaires
Le «Cardon épineux genevois» peut être vendu sous forme de produit frais, de conserve, de produit stérilisé ou de produit frais prêt à l'emploi. Il est traditionnellement consommé à Noël en gratin accompagné d'une volaille.