Zum Inhalt springen
des terroirs
des hommes
et leur savoir-faire
des signes d’excellence
Damassine_S_1.jpg
Damassine_S_2.jpg

Zone d'origine

La production des damassons rouges, le stockage, la fermentation, la distillation et la mise en bouteille de la Damassine s'effectuent à l'intérieur des limites de la République et canton du Jura.

Le savoir-faire

La récolte se déroule de mi-juillet à fin septembre selon les régions. Les damassons rouges mûrs, tombés sous l'arbre, sont récoltés quotidiennement à la main. La récolte par secouage des arbres est interdite. En début et en fin de récolte ou en cas de conditions climatiques favorables, un ramassage tous les deux jours est possible. La mise en tonneau se fait au plus tard le jour qui suit la récolte. Le broyage et le dénoyautage sont interdits. Jusqu'à la distillation, les tonneaux sont stockés à une température comprise entre 15 et 25°C. Après la fermentation alcoolique, les tonneaux sont complétés avec des fruits fermentés, puis bien fermés. La distillation doit s'effectuer le plus rapidement possible après la fin de la fermentation alcoolique, mais au plus tard le 31 décembre de l'année de la récolte des damassons rouges. La réduction de l'eau-de-vie jusqu'à un volume d'alcool de 40% s'effectue exclusivement avec de l'eau distillée ou déminéralisée en provenance de l'aire géographique. La Damassine AOP ne peut pas être commercialisée avant le jour de la Saint-Martin (11 novembre) de l'année qui suit la récolte.

L'histoire

Originaire du Proche-Orient, le prunier aurait été introduit en Europe au 13ème siècle par les Romains. Les premières références à cette culture dans la région jurassienne remontent aux environs de 1860. Vers la fin du 19ème siècle, on y trouvait ainsi déjà des arbres greffés et non greffés en cohabitation. Avec le temps, l'adaptation de cette prune à la région, son climat et son terroir, en a fait un fruit dont les caractéristiques sont spécifiques au canton du Jura. De tout temps, les damassons rouges ont été utilisés pour l'élaboration de tartes ou de confitures, mais leur transformation en eau-de-vie, la Damassine AOP, était et reste la principale utilisation de ces fruits.