Zum Inhalt springen
des terroirs
des hommes
et leur savoir-faire
des signes d’excellence
Longeole_S_1.jpg
Longeole_S_2.jpg

Zone d'origine

La zone de transformation et de d'élaboration de la «Longeole» est le canton de Genève. La naissance, l'engraissement, l'abattage et la découpe des porcs ont lieu exclusivement en Suisse.

Le savoir-faire

La Longeole IGP est élaborée à partir d'un mélange de la viande de porc, du lard de cou de porc et de la couenne qui ne doit pas être précuite. Ce mélange est coupé en grains de 5 à 8 mm. On y ajoute obligatoirement du fenouil, du sel et du poivre blanc entier qui peut être complété avec d'autres ingrédients comme de l'ail ou du vin blanc. La masse est embossée dans un boyau de porc ou de boeuf  fermé au moyen de ficelles aux couleurs genevoises (jaune et rouge). La Longeole IGP est alors suspendue pendant au moins 12h à température ambiante. La Longeole IGP a une consistance ferme et un subtil petit arôme de fenouil. La présence de couenne exige une cuisson très longue (entre deux et trois heures) et donne à la «Longeole» une certaine onctuosité.

L'histoire

L'arrivée de la «Longeole» dans la cuisine genevoise pourrait remonter au second Refuge (1685-1705) qui voit arriver à Genève de nombreux réfugiés en provenance du Dauphiné. La tradition orale parle d'une Longeole inventée par un moine de l'Abbaye de Pommier dénommé le Père Longeot, qui aurait eu l'idée d'ajouter à une pâte à saucisson normale, une poignée de fenouil noir du pays et quelques couennes. Spécialité genevoise incontournable, on aime aujourd'hui accompagner la «Longeole» avec un gratin de Cardon épineux genevois AOC.