Zum Inhalt springen
des terroirs
des hommes
et leur savoir-faire
des signes d’excellence
Tete_de_Moine_S_1.jpg
Tete_de_Moine_S_2.jpg
Tete_de_Moine_S_3.jpg

Zone d'origine

L'aire géographique comprend la région de montagne et d'estivage des districts des Franches-Montagnes, de Porrentruy, de Moutier et de Courtelary, la commune de Saulcy ainsi que la parcelle de la fromagerie de Courgenay.

Le savoir-faire

La Tête de Moine AOP - Fromage de Bellelay est produite à base de lait cru, livré à la fromagerie durant toute l'année, généralement deux fois par jour. Les vaches sont principalement nourries avec du foin pendant l'hiver et de l'herbe pendant l'été. Les aliments fermentés sont interdits. Le lait est ensuite transformé en fromage dans des cuves en cuivre. Une fois le caillé pressé et moulé, le fromager applique sur la meule fraîche une marque de caséine avant de l'immerger durant 12 heures dans un bain de sel. Régulièrement frottées à l'eau salée, les meules de «Tête de Moine - Fromage de Bellelay» sont affinés au moins trois mois sur des planchettes d'épicéa.

L'histoire

Les premières traces écrites faisant référence à un fromage produit par les moines de l'Abbaye de Bellelay remontent à 1192, soit avant la Constitution helvétique. La dénomination tête de moine est apparue en 1790, alors que les moines avaient été chassés de l'Abbaye de Bellelay durant la Révolution française. Grâce à l'invention ingénieuse d'un jurassien de la Girolle en 1981, la «Tête de Moine - Fromage de Bellelay» se retrouve désormais dans tous les commerces de Suisse et même au-delà.