Zum Inhalt springen
des terroirs
des hommes
et leur savoir-faire
des signes d’excellence
Zuger_Rigi_Kirsch_S_1.jpg
Zuger_Rigi_Kirsch_S_1.jpg

Zone d'origine

La zone de production comprend le canton de Zoug ainsi que 9 communes schwytzoises et sept communes lucernoises, toutes situées autour de la montagne Rigi.

Le savoir-faire

Le Zuger Kirsch AOP et le Rigi Kirsch AOP sont produits avec succès et exportés dans le monde entier depuis au moins 150 ans, soit comme eau-de-vie à variété pure ou comme assemblage de plusieurs variétés de cerises. Dans la région de Zoug et du Rigi, on a toujours planté et récolté une grande diversité de cerisiers, ce qui explique les nombreuses nuances d'arômes trouvées dans le kirsch de la région: douceur, noisette, massepain ou encore épices. Une note d'amande souligne toujours la typicité du kirsch de Zoug et du kirsch du Rigi, due à l'utilisation de variétés locales à petits fruits impliquant un taux élevé de noyaux dans la matière première.

L'histoire

Les sources documentaires indiquent que la tradition de plantation des cerisiers dans la région de Zoug-Rigi remonte à plus de 500 ans. Le marché des cerises de Zoug est cité pour la première fois en 1627, la tradition de la cloche à cerises de Zoug remonte à 1711 et la tour à cerises date de 1886. Les plus vieilles recettes de cuisine impliquant l'utilisation de cerises remontent à la deuxième moitié du 18e siècle. L'eau-de-vie de kirsch devint pour la région de Zoug-Rigi un produit d'exportation important à partir de la moitié du 19e siècle. Plusieurs distilleries industrielles, connues aujourd'hui encore, s'y implantèrent à cette époque, comme Fassbind à Arth SZ en 1846, Dettling à Brunnen SZ en 1867, Etter à Zoug en 1870 et Räber à Küssnacht am Rigi en 1877. En 1870, des producteurs de cerises et des distillateurs fondèrent la « Société des eaux-de-vie de kirsch » à Zoug dans le but d'améliorer la qualité et d'augmenter l'exportation du kirsch de Zoug. La fameuse tourte au kirsch de Zoug fut inventée quant à elle en 1915. Après un déclin de la production de cerises dû à l'importation de produits concurrents bon marchés et au changement des habitudes de consommation, les cantons de Zoug, Schwytz et Lucerne ont réactivé la culture de la cerise à partir de 2007. C'est ainsi que furent fondées l'association « Zuger & Rigi Chriesi » en 2009 et la société « Zuger Kirschtorten » en 2010. En 2011, c'est la société anonyme « zuger-rigi-chriesi » qui a été lancée avec pour objectif, à l'instar des autres associations précitées, de développer la cerise sous toutes ses formes afin de maintenir vivante la tradition de la cerise vieille de 500 ans et d'en faire le symbole indissociable de cette région située au cœur de la Suisse.